• Dominique et Anne Marie

Ile de Jeju, à l'assaut d'Hallasan

Mis à jour : févr. 13

Hallasan c'est la plus haute montagne de Corée du Sud (1950 mètres)🌋 un volcan endormi entouré de 36 volcans secondaires 🥾 un spot de randonnée incontournable.

Y grimper tombe sous le sens pour bon nombre de touristes Coréens et étrangers ... en essayant d'éviter le cocktail pluie, vent, neige, brouillard, grand classique du massif convoité.

Des averses annoncées pour l'après-midi ont orienté notre choix vers le sentier YEONGSIL. Cette randonnée d'1/2 journée, étiquetée "relativement facile" dans les guides, offre de belles vues, mais ne permet pas d'accéder au sommet pour voir le lac de cratère Baeknokdam.

Tant pis pour le planté de drapeau au sommet de la Corée su Sud, découvrir des paysages inédits🌄 ... c'est déjà çà.

Bilan :

  • les paysages nous ont ravis

  • 14,5 km AR avec 1500 mètres de dénivelé en 4 heures. La rando annoncée "relativement facile" nous a quelque peu éreintés. Rando nettement sportive et non benoîtement pépère. C'est notre côté Français, on conteste, c'est presque naturel ! Nous avons malgré tout vraiment apprécié cet assaut d'Hallasan.

Le matin du 26 janvier, une vue du mont Hallasan depuis Seogwipo. Les 2 jours précédents Hallasan était demeuré invisible, tout enveloppé de nuages. Pas d'hésitation, l'ascension c'est maintenant.

Nous avons déjà pas mal d'expériences de rando en Corée, mais un panneau aussi détaillé, qui plus est avec des indications en anglais ... Byzance.

Archétype de la randonnée en Corée su Sud : le sentier et rien que le sentier, personne ne s'éloigne pour gambader en dehors du tracé. Cela commence gentiment en forêt.

Aménagement intégral du parcours, du point de départ au point d'arrivée : escaliers, pontons, passerelles, rambardes. Quel boulot !



Une première moitié de randonnée très pentue. De belles vues sur les falaises, les cratères secondaires et la mer au loin.



Dommage, le gris domine dans le ciel.

Une sentinelle en attente des restes de pique-nique.


Nous avons oublié de compter les marches. 😜

La seconde moitié de la randonnée en pente douce s'avère nettement plus aisée. Au fond, le mont Hallasan.

Chaque pente affiche sa couleur.


Notre point d'arrivée Witse Oreum à 1700 mètres d'altitude. YAPUKA faire demi-tour.

Pour emprunter d'autres parcours, recours impératif aux crampons.

A défaut de planter notre drapeau au sommet du mont, Dominique a pris la pose. Un Coréen nous a demandé si c'était le drapeau Américain 🤠. C'est le Gwenn ha Du, le drapeau Breton. On l'excuse, il y a un air de ressemblance dans la composition.

Avant la descente, un dernier coup d’œil. Vers le haut.

Vers le bas. Beau panorama. Vent glacial. Personne ne s'éternise. En hiver l'accès à cette randonnée est clos à 12 h. Au printemps et en automne à 14 h. En été à 15 h.

Aucune prise de vue possible avec le drone, trop de vent.


Après l'effort, le réconfort : barbecue, kimchi et bière de Jeju.

Avis aux amateurs !


Pour découvrir d'autres facettes de Jeju ... plus bord de mer ... voici notre second post

https://www.chroniquescoreedusud.com/post/ile-de-jeju-rdv-en-terre-balis%C3%A9e


    © 2018. Créé avec Wix.com

      This site was designed with the
      .com
      website builder. Create your website today.
      Start Now