• Dominique et Anne Marie

Sky Wish Lantern, soirée magique

Mis à jour : févr. 8

Tous les ans à l'occasion de la célébration de la naissance du Bouddha, la ville de Daegu organise un évènement unique en Corée du Sud : le "Sky Wish Lantern Event", dénomination pas commode à traduire en français en si peu de mots. Pour faire simple mais pas poétique du tout : "envol dans le ciel de lanternes votives et enflammées". Le titre n'est pas glamour, on ne s'éternise pas dessus... place aux photos et en bonus une vidéo à la fin de ce post !

Les points lumineux dans le ciel sur la photo ci-dessus sont des lanternes comme ci-dessous.


Cet évènement se tient à la nuit tombée et à l'air libre ... les lanternes s'envolent depuis un stade cerné d'arbres et accessible uniquement avec des tickets à acheter courant avril sur Internet. Etant donnée la renommée de cet évènement tout est vendu en quelques minutes après la mise en ligne. Pas de billets pour nous, trop de subtilités dans la procédure d'achat. Qu'à cela ne tienne nous décidons de nous rendre à proximité de l'enceinte, les lanternes s'envolant il devrait être possible de profiter du spectacle au moins partiellement, le nez en l'air.


En chemin nous croisons de joyeuses fanfares de musique traditionnelle.

Pour faire tourner - sur 360° - la natte fixée au sommet du chapeau, "yaka" osciller la tête en rythme.

Intrigués par leurs grands chapeaux blancs nous nous approchons d'une musicienne afin de voir qu'elle est cette matière frisottée et volumineuse. En 2 secondes je me retrouve avec son couvre-chef ! Grosse rigolade. Le chef s'est approché pour la photo. Réponse à notre question : l'énorme boule frisottée est en papier.

Tout le monde se prépare : l'impassible Bouddha, l'inévitable cochon (il en profite c'est son année), les troupes colorées, la jeune sécurité ...

La nuit commence à tomber, la tour E World s'illumine.

Nous nous scotchons pour 2 heures d'attente dans un espace avec une trouée bienvenue dans la haie d'arbres.

La foule continue à s'agglutiner, subitement quelqu'un tapote Dominique sur l'épaule ; un senior Coréen nous adresse quelques mots en coréen (sans surprise nous ne le comprenons pas), agite 2 bracelets en papier et nous fait de grands signes pour qu'on le suive. Une jeune fille qui attend comme nous traduit ses propos en anglais ; ce monsieur que nous ne connaissons absolument pas nous offre 2 entrées dans l'enceinte tant convoitée. "Inside ? Yes inside ! Follow him !"

Pénétrer au coeur du festival a été épique, notre senior Coréen a dû batailler verbalement et physiquement avec les gardes de sécurité qui avaient clos l'entrée. Nous n'avons rien compris des propos échangés, il ne s'est pas laissé intimider, à interpeller d'autres responsables ... Et nous voilà INSIDE grâce à la générosité et à la détermination d'un parfait inconnu qui s'éclipse comme il était apparu, en quelques secondes ! Même pas eu le temps de prendre cet incroyable monsieur en photo.

Un immense merci : 감사합니다 (cela se pronconce : Gam-sa-ham-ni-da).


Certains sont là pour se recueillir, d'autres sont venus pour le spectacle, tous se cotoient sans heurts.


Interventions de dignitaires civils et bouddhiques transmises sur grand écran.

Ecriture des voeux à plusieurs sur une même lanterne en papier. Cela ne semble pas être un rituel solitaire.

Délicate manip pour enflammer un morceau de carton fixé à la base de la lanterne.


Il faut s'y mettre à plusieurs pour maintenir la lanterne droite et enflammer le carton sans détruire les parois.

Pensée avant l'envol.



A un moment il faut bien se résoudre à laisser la lanterne prendre le large.

Dans le ciel des milliers de lanternes s'élèvent en même temps puis séloignent rapidement. Magique et bref ! Très difficile de prendre des photos nettes. Mais ces flous involontaires traduisent bien l'ambiance féérique et un peu irréelle de cette soirée.

Dominique en profite pour m'annoncer que l'envol des lanternes en 2020 mériterait un autre appareil photo !



A la fin du post une video en musique rend bien compte de la magie de ce moment.


Clôture de la cérémonie par un feu d'artifice.

Des lanternes retardataires s'offrent un envol simultané avec le bouquet final.


La fête se poursuit par une parade colorée dans les rues. Le slogan de Daegu : "Colorful Daegu".

Dignitaires civils et bouddhiques ouvrent la marche.

La lumière à l'honneur sous de multiples formes. Illustration en photos.



L'incontournable dragon. Sophistiquée la bête crache du feu.

Cet oiseau de même.

Le cochon ? Non, cracher du feu n'est pas dans ses pouvoirs. Bien poilu par contre.

Une gracieuse danseuse. Un danseur déchaîné.

Séance de pose photo enjouée avant de défiler.


Des lanternes de toutes les formes avec ampoules intégrées.





Voici la vidéo en musique. Prise avec un Iphone.

Magique ! C'est certain nous y retournerons en 2020 !


La ville de Jinju organise en automne un festival de lanternes sur le fleuve Namgang. A voir également :

https://www.chroniquescoreedusud.com/post/festival-des-lanternes-de-jinju

125 vues

    © 2018. Créé avec Wix.com

      This site was designed with the
      .com
      website builder. Create your website today.
      Start Now